Alarme maison : Les détecteurs d’inondation et de fuite d’eau

detecteur-de-fuites-eauLes détecteurs d’inondation servent à donner l’alerte, lorsqu’il y a une montée anormale du niveau des eaux dans l’habitation. Pratiques, ces systèmes de détection d’inondations aident à limiter au maximum les dégâts liés à ces incidents. Comment fonctionnent ces détecteurs d’inondations et quelles sont les causes principales des fuites d’eau ?

Principes et fonctionnement

Sécuriser son logement contre les risques éventuels d’inondation est essentiel. Pour limiter les imprévus et éviter les détériorations inutiles dans l’habitation, il vaut toujours mieux s’équiper de détecteurs d’inondation. Composés d’une sonde, ces détecteurs réagissent instantanément dès qu’ils détectent la présence de liquide. Conducteur d’électricité, l’eau déclenche le signal d’alarme lorsque l’anode et la cathode du détecteur sont immergées et entrent donc en contact. Fonctionnant généralement grâce à des piles, les risques d’électrocutions dus à ces appareils sont nuls.

Selon les besoins de sécurité des usagers et du type d’habitation, les détecteurs d’inondation peuvent être autonomes ou associés à un système d’alarme performant. Lorsque de détecteur est associé à une alarme, il entre en relation permanente avec la centrale et le reste du système. En cas d’inondation, la centrale déclenche immédiatement la sirène ou envoie une notification aux propriétaires. Selon le type de système d’alarme utilisée, la centrale peut également couper l’arrivée d’eau. Si vous ne disposez pas encore d’alarme habitation, vous pouvez retrouver facilement différents systèmes d’alarme chez maisonalarme.fr. Chez ce professionnel des kits alarmes maison : fiabilité et performance sont maitres mots.

Totalement indépendant, le détecteur d’inondation autonome ne peut être relié à un système d’alarme. Le boitier comprenant la sonde, la sirène et le détecteur est à placer directement au ras du sol. Une fois que l’eau monte et qu’elle entre en contact avec la sonde, la sirène se déclenche automatiquement pour prévenir les occupants de l’habitation. Les détecteurs non équipés de sirène émettent des bips sonores d’avertissement en cas d’inondation.

Les principales causes de fuites d’eau dans la plomberie

Pour limiter les dommages liés à la montée d’eau, sachez repérer les principales causes de ces fuites au niveau de la plomberie. La première chose à avoir en tête, non prise en considération le plus souvent, c’est de savoir où se trouve la fermeture de la valve d’entrée d’eau principale. Installé généralement sur le mur du sous-sol, il s’agit du dispositif de vanne à fermer, avant tout, lorsqu’un tuyau éclate ou qu’un boyau cède sous la pression.

Boyaux de la machine à laver qui cèdent, conduite d’alimentation ou boyaux d’évacuation d’eau du lave-vaisselle détérioré, fuite soudaine d’un chauffe-eau, des détails techniques qui peuvent engendrer des dégâts importants. Autres raisons qui provoquent ces inondations : les dispositifs vétustes qui nécessitent d’être changé et qui cèdent au bout d’un certain temps : tuyaux galvanisés, tuyaux d’arrosage, à la sortie de l’hiver, le tuyaux sujets au méfaits du gel et autres.

Pour plus de confort et bénéficier d’une réelle sécurité dans son habitation, il est fort recommandé de s’équiper d’un détecteur d’inondation. Pour éviter le pire, il est cependant indiqué d’adopter des petites réflexes sécurités : fermer la valve d’entrée principale, lorsque l’on doit s’absenter, remplacer les vieux appareils électroménagers et installer des crépines dans la baignoire et les bacs d’évacuation d’eau.

Leave a Reply

Post Comment